Imprimer

Une nécessaire clarification

Écrit par redacteur. Publié dans Conseil municipal

Les derniers mois ont permis d’illustrer ce que Questions d’avenir avait dénoncé pendant les élections municipales. Nous n’avions pas manqué de pointer du doigt la constitution, « à la va-vite », d’une liste d’opposition qui, pour partie, avait comme seule ambition de sortir le maire en place. Les élections départementales du mois de mars ont  permis certaines clarifications quoique…

 L’une des 3 élus du groupe d’opposition était en effet candidate à ces élections, sous la bannière du Front National.

Le co-leader de l’opposition annonçait, à qui voulait l’entendre l’an dernier, que sa liste aux Municipales était une liste « sans étiquette d’intérêt général ». Pour autant, peut-on imaginer sérieusement une gestion municipale Front de gauche, UDI et FN ? Il est heureux que les Archépontains ne les aient pas conduits à la gestion municipale, car il ne fait aucun doute aujourd’hui qu’il n’y aurait plus aucune majorité dans cette équipe.

Qui dit vrai qui dit faux ?

 

Dans la presse, chacun a sa version. Selon la tête de liste, il n’aurait jamais été dit que certains appartenaient au FN. Selon l’élue concernée, tout était clair et ils étaient même 5 à avoir annoncé la couleur ! Ce qui est sûr, c’est que les Archépontains n’étaient pas au courant et qu’ils ont été bernés !

 

Imprimer

On nous avait promis une opposition constructive et intelligente, c’est mal parti !

Écrit par redacteur. Publié dans Conseil municipal

Mais c’est au bout du compte toujours la même chanson après les élections. La posture des perdants est de rester « beau joueur », mais les mauvaises habitudes reprennent vite, sitôt la défaite digérée, entre démagogie, populisme et désinformation.

Les indemnités des élus sont traditionnellement le premier cheval de bataille de l’opposition. Ce que l’on ne dit pas, c’est que les élus ont depuis longtemps bloqué les augmentations, malgré les possibilités qui leur étaient donné de les augmenter.

De la même façon, le maire et les adjoints ont souhaité baisser leurs indemnités et permettre à d’autres élus de recevoir une délégation et d’être indemnisés, en contre partie du temps passé. Il faut savoir que les élus doivent parfois baisser leur temps de travail pour exercer convenablement leur mandat, à l’exemple du maire qui ne travaille plus qu’à mi-temps depuis 2008. Ils renoncent par conséquent à une partie de revenu de leur activité principale.

Quant aux chiffres avancés sur le montant des indemnités, ils sont tout simplement faux.

Imprimer

Intercommunalité et finances au programme

Écrit par redacteur. Publié dans Conseil municipal

Les élus du Conseil Municipal étaient réunis lundi 4 novembre.

La soirée a notamment permis d’aborder les rapports d’activités de la Communauté d’Agglomération et le débat d’orientations budgétaires. 2h30 de débat intéressant sur la vision  de chacun, de l’avenir des communes, des intercommunalités et de leurs finances.

 

Patrice Yung, Président de la CASE et Philippe Le Gal, directeur général des services de l’agglo étaient présents lundi soir à Pont de l’Arche, comme à leur habitude, pour présenter aux élus les rapports d’activités de l’agglomération.

 

Quel avenir pour l’intercommunalité ?

 

L’exercice est connu et un peu formel, mais il a surtout permis aux élus de s’exprimer sur l’intercommunalité, sur le « pouvoir » des élus communaux et sur l’avenir.

Car le processus intercommunal né, il y a 30 ans, pourrait bien se poursuivre dans les années à venir. L’occasion pour les élus Archépontains de faire part, à la fois de leur satisfaction sur ces évolutions (et notamment de la fusion avec la CDC Seine Bord), mais aussi de leur confiance en l’avenir.

Car il faut bien le reconnaitre, les intercommunalités en général et la CASE en particulier a permis de développer des compétences qui n’étaient parfois que peu exercées (habitat, milieux naturels …). Pour d’autres, elle a permis de moderniser les méthodes, d’améliorer le service à l’usager (transport, déchets).

 

Imprimer

Marie Claude Lauret rejoint l’équipe majoritaire

Écrit par redacteur. Publié dans Conseil municipal

Si la démarche de Marie Claude Lauret était claire depuis quelques jours et notamment depuis l’assemblée générale de Questions d’avenir le 2 février dernier, c’est à l’occasion du Conseil municipal que l’élue à faire part de son souhait officiel de rejoindre la majorité de Richard Jacquet.

Quelques blogs ont fumé ces derniers jours dans le microcosme Archépontain. En cause, l’assemblée générale de Questions d’avenir au début du mois et l’élection de Marie- Claude Lauret au poste de Vice présidente de l’association.

Les commentaires anonymes (et qui le resteront), tout comme la lettre ouverte du leader de l’opposition n’auront pas découragé la force de conviction d’une élue qui sait prendre une décision et l’affirmer.

Derniers Commentaires

  • Le Football Club Seine Eure : Une aventure sportive

    Marc Anthony 14.06.2017 10:00
    Merci pour le partage. A vous lire !

    Lire la suite...

     
  • Un soleil généreux inaugure la nouvelle place Aristide Briand

    Demercastel 19.05.2014 16:56
    Cela donne vraiment envie de (re)venir à Pont de l'Arche :lol:

    Lire la suite...

     
  • Questions d'avenir présente son équipe

    Alain Demercastel 16.04.2014 13:09
    Une équipe chic pour une action de choc !

    Lire la suite...